Non classé

Chapelle Sainte Suzanne

Edifice construit en 1903, a remplacé l’ancienne chapelle située à une cinquantaine
de mètres plus loin, cette chapelle n’était pas encore totalement ruinée lors de la
construction de la nouvelle chapelle.
Elle possédait une maîtresse vitre à meneaux de pierre, d’une certaine valeur, qui s’est
brisée en s’écroulant.
La porte plein cintre de la maison d’habitation qui se tient actuellement à la place de
cette vieille chapelle en était un des éléments.
Le terrain où elle se situe était propriété des GUILLEMIN de KERAVENANT, dont
le château se situe tout près de Ste Suzanne.
La chapelle a sans doute été construite par les « frairiens » en apportant leurs deniers
et la main-d’œuvre.
Cédée par la famille GUILLEMIN de KERAVENANT à l’évêché, elle a été acquise
par la commune en mai 2009 pour un euro symbolique.
Une Association créée en fin 2001 « l’Association de la Chapelle Ste Suzanne » signe
un bail emphytéotique de 99 ans avec la mairie afin d’effectuer les travaux
nécessaires, mais la mairie restera maitre d’œuvre.
La toiture sera refaite en priorité, puis les vitraux.
EXTERIEUR
Clocheton à 4 plots d’angle, œil de bœuf, au sud trois verrières en plein cintre

Le chevet est à trois pans
La Croix

INTERIEUR
Le retable du 18ème et l’autel en bois polychrome provenant de l’ancienne chapelle.
Le tabernacle dont l’intérieur est capitonné de soie brodée.
Un bénitier granit.

Plusieurs statues :

Sainte Suzanne
Statue en argile, provenant aussi de l’ancienne chapelle.
Vierge et martyre, Suzanne était la nièce du pape Caïus.
La légende raconte qu’elle fut, soit décapitée à Rome en 295 sur ordre de Dioclétien,
soit égorgée dans sa maison par un prétendant qu’elle refusait, qui était le fils de
l’empereur. A ceux qui menaçaient de la faire mourir si elle refusait de céder à la
passion impure, elle aurait dit : me voici traquée de toutes parts, si je cède, c’est pour
moi la mort, si je résiste, je ne vous échapperai pas. Mais mieux vaut pour moi tomber
innocente entre vos mains que de pécher à la face du Seigneur !
Vêtue de façon un peu fantaisiste, tenant de la paysanne bretonne ; sur la robe des
formes assez imprécises et des mouchetures, sur la tête, un capot étroit évoquant la
coiffure des dames nobles du XVème.
De ses mains s’échappe une banderole avec des inscriptions latines en caractères
gothiques.
Sainte Thérèse de Lisieux- Sainte Jeanne d’Arc- Ste Bernadette.

Sur le retable :
La Vierge Marie au centre- Sainte Anne- Saint Cornély- le Sacré Cœur- Saint-
Pierre et Sainte Suzanne en habit de Dame.
Dans la sacristie, un escalier accède au 1 er où une chambre était occupée autrefois par
le chapelain.
LONGERE AU NORD de la chapelle
Maison de maître où existe un escalier en pierre
Datait au moins du 16ème ou début 17ème
La cheminée a été détruite
Sur la façade, horloge solaire en ardoise
A l’est de ce logis, maison découverte, sans doute l’annexe de la maison de maître,
comme l’atteste la porte bouchée, en pignon
A l’intérieur, un muret vaisselier placé à gauche de la porte d’entrée, composé de trois
tablettes en granit, d’un mètre environ, et une cheminée à corbelets granit.

MAISON du CHAPELAIN
Ancien presbytère
Fenêtre et porte en anse de panier, niche en façade.
La date de 1890 placée au dessus de la porte est sans doute postérieure à ces éléments.
Cette maison a été vendue à un particulier.
A L’OUEST de la chapelle
Four dans ancienne grange à la morbihannaise,
Niche à cendre, gueule en arc surbaissé

Puits couronné d’une pyramide, sommée d’une boule à embase, belle margelle, auge,
treuil encore appelé « travouillet ».
LE CALVAIRE
Le calvaire se trouve à gauche en arrivant au village. Un baptistère de l’ancienne
chapelle ainsi que des corbeaux, s’y trouvaient encore il y a quelque temps mais sont
actuellement sous une bâche dans l’enclos de la chapelle, sans doute en attente d’être
replacés.

Beaucoup de projets pour l’Association de la Chapelle Ste Suzanne.
En 2001, Madame Claire Chauvin, lors de la messe célébrée à l’occasion de ses 80
ans, annonce son projet de sauvegarder la chapelle.
Une Association est créée fin 2001.
Remercions l’Association de la Chapelle pour les travaux qui ont été effectués : la
toiture et les vitraux remarquables qui ont remplacé les vitres simples. Ces travaux ont
été financés par les fêtes que l’Association organise depuis 2003.
Les rogations sont célébrées dans la chapelle au mois de mai. Le pardon annuel a lieu
le premier dimanche du mois d’août, on y fête Ste Suzanne avec messe le matin suivie
d’un déjeuner et de jeux dans l’après midi.
Eliane LE RAY. Paule DUVAL