Frairie

Le village de Carnély

Plan cadastral du village de Carnély-Penhaie en 1825

Les fours à pain du village

Le village de Carnély-Penhaie était pourvu de 4 fours avant 1825 ( date de l’établissement du
cadastre de Questembert dit « napoléonien » ) , dont deux existent encore. Le remembrement en a
détruit deux et leurs pierres ont servi de remblai pour la construction des chemins du village. Un
autre four a été édifié après 1825. Le village possède donc actuellement trois fours . Les
propriétaires sont les familles Gauthier, Le Clainche et Orjubin.

F1 : détruit lors du remembrement
F2 : existe actuellement (Gauthier )
F3 : détruit lors du remembrement
F4 : existe actuellement ( Le Clainche )
F5 : Construit après 1825 ( Orjubin )
Le four F2 a fonctionné pendant la dernière guerre et fourni du pain blanc aux habitants
du village et à quelques questembertois. Une date y est gravée sur une pierre de la
base . Selon toute vraisemblance il s’agit de 1803 et non 1893 puisque le four existait avant
1825.

D’après Edmond Marquer, historien de Questembert, il existait au 15° siècle dans le village de
Carnély un manoir possession du sieur de Coléno seigneur de Carnély et mari de Guillemette de
Talhoët , E. Marquer parle aussi d’une possible chapelle, Quelques indices vont dans ce sens.
Non loin des fontaines du village on peut noter :

1- Une petite maison couverte de chaume jusqu’en 1980, que les anciens du village
appelaient la Bedeaucherie ( maison du bedeau ) ou la Bibliothèque ( de livres
saints ? ).
2- Une parcelle de l’ancien cadastre portait le nom « Courtil de la chapellainie » .
3- Un linteau muni d’une croix gravée a été réemployé dans la construction d’un appentis
présent sur l’ancien cadastre.

Il faut aussi noter que lors de la séparation de l’église et de l’état en 1905, les bulletins
paroissiaux parlent de cession de terrain de l’évêché à la commune.
Le village, à cette époque semblait plus peuplé que LE BODAN, où se situe la chapelle
actuelle de Notre Dame des neiges.

La Bedeaucherie en 1970